Histoire sans fin

la mer toujours revient à  son premier amour

la grève toujours l'attend pour le prochain labour

entre les deux s'étale une barrière de rochers

frontière minérale impudemment posée

mais toujours la mer franchit les interdits

par devant, par derrière, en plein jour et la nuit

elle s'immisce, elle ahane, parfois même elle rugit

 pour courir s'emmêler à ses sables émouvants

 car la mer et la grève sont de terribles amants

quand la mer à la fin finit de la lécher

la terre s'en trouve alors toute rapetissée

mouillée d'écume sauvage et de larmes salées

un plaisir qu'arrache la prochaine marée.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site