la Borne (18)

Il est un petit village dernier rempart de la civilisation moderne. Sur les toits des maisons luisent doucment des sorcières, des chats, des coqs,tout  petit peuple fantastique des épis de faitages. D'aucun voudrait y trouver paraboles et rateaux se fatigueraient les yeux. Sous nos pieds pas de bitume ou si peu(Il faut bien laisser passer les chariots à moteurs ) mais de vieilles briques vernissées patinées par le temps et les galoches.

Entre Hubert (le jardinier amoureux des salades et vomissant la maréchaussée),Lulu (détentrice de l'histoire potière du village ) et Dalloun( maître du feu et des bols pour la cérémonie du thé) peu de points communs. Mais dans la douceur de leur rire résonne l'unité d'un village.

Touriste, emprunte le long ruban bétonné qui te conduit aux magasins, tu y trouveras ton compte de vaisselle émaillée . Mais si ton humeur est buissonnière bifurque vers les chemins et sentiers. Au coeur ce la forêt, tu trouveras l'écrin de la Borne: son vieux four couché à la voute bleutée, des ateliers noircis où cuisent les terres, les paroles et les gestes précis de l'alchimiste , la cathédrale baroque de Limard. L'air du temps,ici, à une odeur particulière.J'aime ce lieu qui te remplit des heures longues et paisibles.

http://gilblog.fr

http://ceramiclaborne.org

terre

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×