Trève

La nuit s'installe
le jour se barre
sur mes errances
sur mes espoirs


c'est fou ce qu on y voit plus clair
quand nos deux corps sont assoupis
ta chaleur au creux de la mienne
c'est la promesse de l'oubli

j aime te voir
les yeux ouverts
dans la nuit noire couleur d'envie
sentir ton souffle sur mes peines
ta bouche sur ma peau alanguie

il n'y a plus de soleil
ni de lendemain à prévoir
mon coeur se suspend à tes rêves
la vie peut s'arreter ce soir

je voudrais passer les frontieres
glisser dans ton corps endormi
parcourir tes chemins, tes mers
m'unir à toi pour l infini

poesie

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×